Histoire des collectionneurs

Histoire ancienne

Durant la Rome antique l’art grec est collectionné, tandis qu’au Moyen age ce sont reliques et récipients somptueux qui sont rassemblés.

Jusqu’au 15ème siècle l’art de la K ne concerne que les princes car les beaux objets précieux peuvent asseoir leur fortune et leur pouvoir

Maintenant K chassent + volontiers l’insolite et l’incompréhensible que le beau et typique

16ème  siècle

  • Au départ d’Italie, la passion pour la Science et les collections embrase le 16es suite à l ‘approfondissement des connaissances botanique, zoologique, minéralogique et médicale.

Collections Aldrovandi à Bologne dont un herbier de 7000 spécimens, 3 livres sur l’ornithologie où il illustre le mouvement des mandibules chez les perroquets

Collection Michele Mercati à Rome deviennent des instruments de connaissance. Ce sont des érudits, des amateurs

  • Milieu 16ème  l’esprit scientifique de la  renaissance engendre multitude  de collections soucieuses d’explorer le monde et le représenter : animaux, plantes, minéraux sous forme d’ encyclopédies.

Exemple :  Jan Swammerdam écrit la « Bible de la nature » concernant les petits animaux dépourvus de sang (insectes)

  • Certains théologiens  et même Montaigne craignaient une « fuite intellectuelle » .
  • L’explosion des collections est due à l’innovation technique (presse typographique), à la navigation (échanges internationaux) et aux banques (négoce).
    Les collections demandent temps et argent aussi elles fleurissent là où le marché se porte bien.
  • La démocratisation des collectionneurs vient des Pays bas où les marins ramènent animaux empaillés, coquillages, objets faits à l’étranger…

 Collectionneurs célèbres de cette époque

  • Rodolphe II, empereur du St Empire Germanique, se passionne pour les arts et les sciences plus que pour la politique ? Son cabinet de curiosités (ancêtre des musées privés) fut célèbre en son temps.
  • En Angleterre le jardinier John Tradescant, http://en.wikipedia.org/wiki/John_Tradescant_the_elder   horticulteur, voyageur , collectionneur, introduisit de nombreuses variétés dont  le lilas de Constantinople, le platane…Avec son fils il publie « Musaeum Trandescantanium »et il  finit responsable des jardins de sa majesté à Oatlands.
  • Les anatomistes  dont le Dr  Frederik RUYSCH (17es) http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederik_Ruysch  tiennent le corps humain non seulement pour un sujet mais aussi pour un objet de collection. Pour asseoir l’honorabilité de la profession naissante, de nombreux tableaux de leçons d’anatomie seront commandés.
  • Le Tsar Pierre le Grand (1672-1725) fut un collectionneur passionné dans de nombreux domaines, il acheta entre autres, l’ensemble de la collection du Dr Ruysch et il fit naître en Russie le goût pour les collections.
  • Hans Sloane 1660-1755 (passé par la faculté célèbre  de Montpellier)  médecin parti aux Antilles, il consacre la majeure partie de son temps à l’exploration, l’inventaire et préservation de ses trouvailles d’espèces rares. Un riche botaniste (Courten) lui lègue  ses spécimens ensuite il acquiert des collections complètes (pièces de monnaie romaine, coquillages,…) Pour exposer ses richesses il change d’habitation et avant sa mort il légue à ce qui  deviendra le British Museum. Sloane sera le dernier collectionneur « universel » http://en.wikipedia.org/wiki/Hans_Sloane

 La collection se spécialise

Bibliographie : Une histoire intime des collectionneurs par Philipp BLOM

 

Ce contenu a été publié dans Histoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.