Collectionneurs riches du début du 20ème siècle

L’histoire de collectionneurs riches du début du 20ème siècle
J.Pierpont Morgan (1837-1913), fils d’un banquier américain prospère il reçoit une éducation exigeante. Il découvre alors l’Europe et ses trésors artistiques. Durant sa vie de banquier il fit de très bons investissements et devint l’icône du magnat du 19ième siècle. C’est à la soixantaine qu’il fut saisi de passion pour les livres et l’art européen dont il remplit sa résidence new-yorkaise (aujourd’hui la Pierpont Morgan Library). De nombreuses autographes médiévaux et trésors sur papier y sont rassemblés. Comme les collectionneurs américains de cette époque, il avait des émissaires en Europe ayant chèque en blanc. C’est ainsi que le marchand d’art Duveen va influencer et façonner les collections américaines. Il s’associe ensuite avec Berenson, historien d’art, qui identifie l’auteur des tableaux. Le cercle des collectionneurs, entrepreneurs ayant réussi s’agrandit.
Un modèle du genre fut un magnat de la presse : Hearst (1863-1951) qui eut jusqu’à 30 employés pour gérer les caisses de ses trésors accumulés. Celles-ci dormaient alors dans des entrepôts. En 1937 cependant le vent tourna et il dut vendre une partie de ses trésors.

Ce contenu a été publié dans Histoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.